parking voitures

Accrochage dans un parking : comment réagir et quelles démarches auprès de son assureur auto ?

Même à basse vitesse, les risques d’un accrochage dans les parkings ne sont pas impossibles. Que ce soit en circulation ou à l’arrêt, chaque conducteur doit être en mesure de maîtriser son véhicule dans toutes les situations. Par conséquent, toute personne qui percute ou heurte votre voiture en stationnement est automatiquement responsable. Les torts ne sont pas généralement partagés en cas d’accident dans un parking public. Le Code de la route s’applique aussi dans tous les types de parkings. De ce fait, le respect des priorités et l’usage des clignotants sont impératifs et obligatoires.

Comment réagir lors d’une collision dans un parking ?

Selon la situation de l’accident, les étapes à suivre ne sont pas identiques lorsque l’identité du responsable est connue ou non.

Si votre véhicule est détérioré et que le coupable n’est pas identifié ou si le chauffeur qui a heurté votre voiture en stationnement n’a pas laissé ses informations, vous devez alors prendre plusieurs photos des dommages du sinistre. Ces clichés seront une grande aide pour l’expert en assurance sans oublier de porter plainte.

Si vous faites l’objet d’une collision avec une autre voiture. Vous devez déclarer l’accident et remplir un constat amiable en précisant les dégâts subis si l’une des voitures était en stationnement au moment du sinistre. Les circonstances exactes de l’accident doivent aussi figurer avec le caractère du parking mentionnant le cas échéant et les codes de la route à appliquer.

Dans le cas où le responsable s’enfuit, il y a alors un délit de fuite. Il vous faut ainsi porter plainte auprès des forces de l’ordre en le précisant sur le constat avec les informations liées au véhicule.

Comment se faire indemniser par son assureur ?

collision voitures

Après avoir rempli votre constat, vous disposez de cinq jours pour le remettre à votre assurance. Toutefois, l’indemnisation des dommages subis à votre voiture dépend de votre contrat avec votre assureur. Dans le cas où le responsable n’est pas identifié et que votre véhicule est assuré au tiers, vous ne pourrez recevoir aucune indemnisation. Dans le cas contraire, vos frais de réparation seront remboursés par l’assurance du responsable.

Si vous avez fait la souscription d’une assurance en tous risques, l’indemnisation est toujours valable que vous soyez ou non responsable de l’accident. Lorsque l’identité du chauffeur responsable n’est pas connue, les dégâts sont garantis par votre assurance dommages tous accidents. Dans le cas où vous êtes bien stationné, vous ne devriez pas rencontrer de malus.

Comment identifier le responsable en cas de collision dans un parking ?

Selon les circonstances, dans un parking public ou privé, ce sont les règles du Code de la route qui s’appliquent.

Dans le cas où vous freinez brusquement et que la voiture qui vous suit vous percute, il est considéré comme le responsable. 

Dans l’éventualité où vous heurtez un véhicule en reculant, l’obligation vous revient d’office. Il est aussi envisageable que les deux voitures reculent en même temps et se percutent, dans ce cas de figure les torts sont partagés.

Il se pourrait aussi qu’une auto heurte votre portière en l’ouvrant à l’arrêt, dans cette position, vous serez responsable, car votre action perturbe la circulation normale des autres véhicules.